Journée EcoCampus à Blaise Pascal en image

RESULTAT DE NOTRE TOURNOI DE BADMINTON :

1. [IUT de L’indre] PERRIN D. / JONCOUR J.
2. [Lyc. B. Pascal] DALAIS M. / KOWALSKI A.
3. [CES] COUGNAUD B. / MITKOVICKH F.

Félicitation à tous les participants et merci de votre bonne humeur ! 

En savoir plus...

Métiers de l’aéronautique : Blaise-Pascal veut décoller

Pendant une semaine, des élèves du lycée Blaise-Pascal ont été sensibilisés aux métiers de l’aéronautique. Premier pas vers une possible spécialisation.

Les premiers vols de Balsan, Bloch (devenu Dassault), l’usine déoloise Serima où on entretenait les avions de chasse pendant la période américaine, la Snias : l’histoire de Châteauroux et de l’Indre est étroitement associée avec celle de l’industrie aéronautique. 
Du passé récent, il n’est visiblement pas question de faire table rase. Au lycée Blaise-Pascal, pendant une semaine, cinq classes et cent vingt élèves ont ainsi été initiés aux métiers de l’aéronautique par des membres de l’association gersoise La Ferme des étoiles qui a reçu le soutien du groupement d’entreprise Romorantin-Sologne-Val de Cher (Gear)

 

 

Labellisation aéronautique

Dans l’aéronautique, il y a de l’embauche. Mais pas assez de candidats. Le rôle de Philippe Nowak et de l’équipe de La Ferme a donc été incitatif, avec la présentation ludique des métiers de l’aéronautique à travers, notamment, l’utilisation de simulateurs de vols et l’utilisation de nombreuses maquettes. Pour Olivier Servat, directeur des formations professionnelles à Blaise-Pascal, la démarche se veut la plus proche possible des souhaits émis depuis de longues années pour les entreprises de l’aéronautique : « Nous avons obligation de mettre nos formations en adéquation avec les besoins et les exigences des industriels. » Le bac pro de chaudronnerie industrielle va ainsi être labellisé aéronautique. 


« A terme, une demi-douzaine de nos élèves auront droit à une formation spéciale avec de l’anglais renforcé et des stages en entreprise de seize semaines sur deux ans. » Pour Olivier Servat, la condition la plus importante pour intégrer cette formation sera de faire preuve d’une motivation à toute épreuve. Et d’être prêt à décoller vers de jolis horizons professionnels.

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/metiers-de-l-aeronautique-blaise-pascal-veut-decoller

En savoir plus...

fff